Acte écrit comportant la signature manuscrite des parties à l’acte.
Il s’oppose à l’acte authentique, rédigé par un officier public tel que le notaire.

Un acte sous seing privé qui contient un contrat créant des obligations réciproques
doit être établi en autant d’originaux qu’il y a de parties à l’acte.

Chaque original doit mentionner le nombre des originaux qui ont été faits.

Retour à l'accueil