Ce sont les dépenses qui sont supportées définitivement par le locataire.
Le bailleur peut en demander le remboursement au locataire : elles sont dites « récupérables ».
 
Ces dépenses concernent : 
les dépenses d’entretien de l’immeuble, 
les dépenses relatives aux consommations d’eau froide, d’eau chaude, de chauffage collectif, 
dépenses d’entretien et de fonctionnement des éléments communs (ascenseur, espaces verts)
 
A noter :
Ces charges peuvent être définies librement par les parties.
Elles peuvent donner lieu à un forfait.
 
Toutefois, dans le cadre d’un bail d’habitation non meublée soumis à la loi du 6/07/1989,
la liste de ces charges est déterminée par un décret du 26 aout 1987.
 
Cette liste est obligatoire et limitative.
 
Y figure notamment, en plus des dépenses susvisées,
la TEOM ainsi que les dépenses de personnel,
comme la rémunération du gardien, charges sociales et fiscales y afférentes.
Retour à l'accueil