Il s'agit d'une somme d'argent fixée
dans une promesse unilatérale de vente.
 
Elle est versée pour indemniser le vendeur de l'immobilisation du bien
durant la période de la promesse.
 
Elle est analysée par les juges
comme la contrepartie de l'exclusivité accordée au bénéficiaire de la promesse.
 
Elle reste acquise au vendeur si l'acheteur décide de ne pas acheter le bien.

Son montant est librement fixé par les parties.
Il est usuel de fixer son montant entre 5 et 10% du prix de vente.

Retour à l'accueil