L'usufruit est ce que l'on appelle un démembrement de propriété :
la propriété d'un bien, qu'il s'agisse d'un bien immobilier ou mobilier,
peut être répartie entre, d'une part la nue-propriété et, d'autre part, l'usufruit.
 
Une donation ou une succession est généralement à l'origine de cette situation,
qui peut s'appliquer à un bien immobilier ou mobilier.
 
Le nu-propriétaire ne peut ni utiliser le bien, ni en percevoir les revenus (loyers, intérêts...) :
Ces droits appartiennent à l'usufruitier.

Il conserve cependant le droit de vendre le bien, ou de le donner,
dans le respect des droits de l'usufruitier :
Il ne peut donc céder que sa nue-propriété.
Il doit assurer les grosses réparations définies par la loi.
 
Lorsque l'usufruit s'éteint (généralement, au décès de l'usufruitier),
le nu-propriétaire retrouve la pleine propriété du bien.
Retour à l'accueil