Il s'agit du revenu retiré de la mise en location de logements nus (maison, appartement),
de locaux à usage industriel, commercial ou professionnel (usines, bureaux par exemple),
mais également de terrains nus c'est-à-dire non aménagés sans service de gardiennage (terrain de camping) ou de matériel (terrain de sport).
 
Les loyers perçus sont imposés à l'impôt sur les revenus fonciers,
c'est-à-dire au barème progressif de l'impôt sur le revenu après diminution
  • soit des charges foncières pour leur montant réel
  • soit pour un montant forfaire de 30 % en cas d'application du régime du « micro foncier ».

A noter :
Les loyers de locations meublées relèvent de la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).
Retour à l'accueil